ARZUR PHILIPPE • FREELANCE MAISON DES ARTISTES • Tél. 06 87 24 05 17 • arzur@club-internet.fr

ARZUR Philippe - Graphiste FREELANCE

Plus de 25 ans d'expérience dans les arts graphiques

Je vous offre donc la force d'un indépendant de part ma grande réactivité, ma disponibilité, mon expérience touchant à un grand nombre de domaines d'activité, mon attache à un travail soigneux effectué dans les temps impartis.

5

Réactivité

01

Technicité

02

Créativité

03

Disponibilité

04

Expérience

05

bonnes raisons de faire appel à mes services

De part mon parcours professionnel, j’ai eu l’occasion de collaborer tant dans le domaine de l’imprimerie, de la presse hebdomadaire qu’en agence de communication. C’est donc avec plaisir et grand intérêt que je ne manquerai pas de m’investir dans la concrétisation et la réussite de votre projet. Exerçant en freelance depuis 2002, j’ai eu l’occasion de collaborer tant avec de grands comptes via des agences de communication qu’avec des PME, commerçants et artisans. Rigueur de création et d’exécution, disponibilité et souci constant des délais sont des qualités acquises au cours de mon parcours professionnel. 

Une multitude de publications

déjà réalisées

Un accompagnement de la conception à l'impression

De la prise du brief à la remise des fichiers PDF HD à votre imprimeur, je vous accompagne tout au long des différentes étapes de la chaîne graphique. Une grande expérience en presse me permette de vous offrir mes compétences tant à niveau de la création graphique qu’au suivi de fabrication.

Réalisations graphiques - Arzur Philippe Graphiste FreeLance - Tél 06 87 24 05 17 - Mise en page, création graphique, direction artistique

Les étapes d'une collaboration réussie

Le brief

La première étape de toute collaboration réussie nécessite de part et d’autre la parfaite appréhension du projet, laquelle induit l’analyse des besoins. Il est primordial en ce sens de bien définir d’une part les enjeux et objectifs de la communication et de bien définir d’autre part les contraintes techniques liées à cette dernière.

Il est en ce sens important de s’approprier les informations utiles associées à la communication afin de les exploiter au mieux. Ainsi, peuvent contribuer à cette présentation l’organisation de l’entreprise (historique, missions, chiffres clés), la présentation de la marque (identité, valeur, positionnement), le contexte stratégique du projet (marché, concurrence, positionnement et valeur ajoutée de la marque), les objectifs du projet (communiquer, vendre, sensibiliser), les cibles à atteindre (public, persona, PCS), les modifications à induire (apport d’informations, changements de comportements) ou encore les besoins (formats, fichiers, délais). Le commanditaire par sa pratique et la connaissance de son entreprise doit pouvoir renseigner le créatif afin d’établir un brief le plus complet possible. Une telle contextualisation permet de délimiter  les objectifs d’une communication réussie.

01

Recherche & Mise en forme

Une fois les informations contextuelles portées à la connaissance du graphiste, celui-ci peut étudier les options qui s’offrent à lui. Sa culture graphique et sa maîtrise des contraintes techniques vont lui permettre d’élaborer un projet cohérent avec les desiderata du client, tant sur le plan conceptuel que sur le plan visuel.

Il s’agit ainsi de faire correspondre les attentes du commanditaire à la réponse du graphiste. Cette étape nécessite de la part de ce dernier une culture de l’image (histoire de l’art, formes, typographie), une connaissance des enjeux psychosociologiques de la communication (psychologie, symbolisme, sociologie, études comportementales), mais aussi une parfaite maîtrise des outils de production (colorimétrie, règles de mise en pages). Le commanditaire ne jouit pas nécessairement de cette culture propre à l’image et ne perçoit pas nécessairement les outils à mettre en œuvre pour donner une cohérence d’ensemble à son projet. Le travail du graphiste consiste dès lors à argumenter les choix proposés, offrant ainsi au client la possibilité d’appréhender toutes les particularités de sa proposition. C’est au travers de ce dialogue nécessaire que le projet pourra pleinement faire sens.

02

Corrections & BAT

Une fois les modalités de la création entendues, la réalisation du projet peut être entamée. Là aussi, afin d’offrir de part et d’autre une lisibilité optimale du projet en cours d’élaboration, il est nécessaire de privilégier une communication efficace afin d’optimiser les éventuelles et probables corrections jugées utiles.

Il peut arriver que le commanditaire souhaite modifier certains aspects de son projet en cours même de réalisation (choix des couleurs, taille de la police de caractères, rajout ou suppression de textes) ou que le graphiste demande pour des raisons techniques, voire esthétiques, la révision de telle ou telle partie de la commande. Afin de rendre l’échange le plus profitable possible de part et d’autre, il est vivement conseillé de privilégier des échanges écrits afin de conserver les traces des modifications à apporter, lesquels échanges permettent ainsi au graphiste de réagir avec efficacité afin d’optimiser les délais de correction, lesquels peuvent parfois s’avérer plus longs qu’escomptés. Les corrections achevées, le graphiste demande au client un BAT. Le respect mutuel de ces pratiques ne peut que concourir à la bonne réalisation du projet, en totale conformité avec les desiderata des différents acteurs. 

03

Quelques références.